La revue POUR

Dernière parution :
N° 170 - 02/2014

Téléchargez 928.7 ko

Qu’est-ce que la FSU ?

Un ouvrage sur l’histoire de la FSU (objectifs, historique...) Comment la FSU s’est, au fil du temps...

Lire la suite

Accueil / La FSU - Statuts

Statuts

TITRE I - PRINCIPES 

Article 1

La FSU, Fédération syndicale unitaire, est une fédération de syndicats nationaux qui acceptent les présents statuts. Elle rassemble principalement des syndicats regroupant les personnels intervenant dans les champs de l’Enseignement, l’Éducation, la Recherche, la Culture, la Formation, l’Insertion, ou qui contribuent à ces activités quels que soient leur secteur d’intervention et leur statut. Elle est ouverte à des syndicats nationaux qui interviennent dans l’un des secteurs des fonctions publiques. Le siège de la Fédération est fixé au 104 rue Romain Rolland 93260 Les Lilas. Il peut être modifié sur décision du CDFN.

Dans son fonctionnement, la Fédération rassemble, notamment par leur représentation dans les instances délibératives :

  • les syndicats nationaux,
  • les sections départementales constituées, dans chaque département, par les membres des syndicats nationaux adhérents,
  • les tendances, dont le droit d’existence est garanti dans la Fédération.

Article 2

La Fédération se fixe notamment pour objectif de promouvoir un syndicalisme unitaire et indépendant, démocratique et pluraliste, au service des aspirations et des revendications des personnels qu’elle regroupe. Elle oeuvre en faveur de choix éducatifs, économiques et sociaux de justice, d’égalité et de démocratie. Elle favorise le développement du rôle et de la place des femmes dans la société et agit pour garantir leurs droits. Elle agit pour ces objectifs en France, en Europe et dans le monde. Elle contribue à la défense et à la promotion des Droits de l’Homme. Elle favorise la coopération et la solidarité syndicales internationales, notamment avec les pays du Tiers Monde.

La Fédération donne la primauté au dialogue et à l’écoute mutuelle, associe l’ensemble des syndiqués au débat et à la vie de la Fédération, respecte les diversités. Elle a en permanence le souci de débattre avec l’ensemble des personnels. Ainsi elle favorise l’émergence d’un véritable point de vue fédéral dans lequel chacun peut se reconnaître, dégageant l’unité profonde des aspirations des personnels, affirmant les solidarités.

Article 3

La Fédération a pour objectif de promouvoir :

  • l’étude et la défense des intérêts matériels et moraux des personnels actifs et retraités,
  • l’entente et le rapprochement des diverses catégories, et notamment entre les enseignants et les ATOSS, pour la réalisation de leurs revendications communes,
  • la lutte pour le respect et l’extension des droits syndicaux, des garanties et libertés professionnelles, des droits sociaux,
  • la laïcité dans tous ses aspects et toutes ses dimensions,
  • la défense et le développement des services publics de l’Enseignement, de l’Éducation, de la Recherche, de la Culture, de la Justice, de la Santé…
  • la lutte pour les libertés et l’égalité des droits, pour les Droits de l’Homme, la paix et le désarmement, contre le racisme et les exclusions, contre le sexisme et les discriminations de toute nature,
  • l’activité syndicale internationale,
  • la création et l’administration des oeuvres définies par les dispositions légales sur les syndicats professionnels, notamment pour assurer et développer la formation syndicale,
  • la coopération avec les organisations des usagers et des utilisateurs des services publics de l’Enseignement, de l’Éducation, de la Recherche, de la Culture,
  • la coopération avec les autres fédérations de fonctionnaires pour des actions unitaires et - la promotion d’une conception novatrice des services publics, la collaboration avec les organisations de travailleurs et les solidarités interprofessionnelles.

Article 4

Persuadée « (...) que la défense de l’université et de son personnel est inséparable de l’action générale de la classe ouvrière, la Fédération travaille à la réunification du mouvement syndical dans une centrale organisée démocratiquement et indépendante de tous les gouvernements et de toutes les organisations politiques, philosophiques ou religieuses  [1] ».

Article 5

La Fédération respecte les diversités et le pluralisme.

Participent du fonctionnement démocratique :

  • la représentation dans les instances délibératives,
  • la transparence des débats et des votes,
  • l’ouverture de la presse fédérale à l’expression des syndicats, des sections départementales, des tendances, des syndiqués,
  • le droit de chaque syndiqué de s’associer avec d’autres pour soumettre une orientation alternative au vote des syndiqués, dans le cadre de la préparation des congrès de la Fédération, la consultation individuelle des syndiqués.

Dans la répartition des responsabilités fédérales, la fédération créera les conditions et mettra en oeuvre une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes, en invitant les syndicats, les sections départementales et les tendances à rechercher la parité dans la composition des instances et délégations fédérales, une limitation de la durée des mandats des responsables et favorisera le maintien de liens avec leur activité professionnelle.

Pour les salaires et l'emploi public
Offensive contre l'Ecole, les bibliothèques... ça suffit !
Unis contre l'extrême-droite