F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Amputer les salaires des fonctionnaires au nom de l’équité (...)

Communiqués

Amputer les salaires des fonctionnaires au nom de l’équité !

mercredi 09 juin 2010 par Patrick

Communiqué FSU
Les Lilas, le 8 juin 2010

Une journée de salaire par mois en moins ! Ce serait le résultat de l’augmentation du taux de cotisations des agents publics que le gouvernement semble décidé à proposer au nom de « l’équité entre les salariés ». Un prétexte en fait pour diminuer les salaires des fonctionnaires. C’est aussi ignorer la spécificité du système de fonctionnement des retraites des fonctionnaires et, sans discussion globale sur le financement des retraites, c’est faire porter l’effort aux seuls salariés.

La FSU juge inacceptable cette mesure si elle devait se confirmer.

Alors que depuis des semaines, la FSU demande une réelle discussion sur les intentions du gouvernement en matière d’harmonisation entre le public et le privé (engagement prévu dans le document d’orientation du gouvernement), le gouvernement continue de privilégier les ballons d’essai par voie de presse ! Mais le flou est savamment entretenu et la volonté de détourner l’attention de la réalité des dégradations programmées pour tous les salariés est bien réelle. D’ailleurs aucun bilan n’est fait de la réforme de 2003 qui programme une baisse du niveau de pension des fonctionnaires d’en moyenne 20 % !

Cette annonce, si elle devait se concrétiser, n’améliorerait en rien la situation des salariés du privé. Faut-il redire que pour viser des objectifs communs, une indispensable équité entre tous les salariés, il faut parfois passer par des modalités différentes correspondant à la réalité de chacun des secteurs ? Comme l’ont rappelé les travaux du COR « une comparaison directe des taux de cotisation n’est pas pertinente ».

La FSU rappellera fermement ses positions pour assurer à 60 ans une retraite de haut niveau à tous les fonctionnaires et agents publics lors de sa prochaine audience, jeudi prochain, auprès du cabinet .

Elle entend que, lors de cette nouvelle rencontre, la discussion porte sur les intentions réelles du gouvernement.

Elle appelle les personnels à faire du 24 juin une journée forte de mobilisation.

Seule leur intervention massive permettra d’empêcher les remises en cause sur les retraites, en particulier celle du Code des pensions, et d’améliorer la situation de l’emploi et des salaires.

Partager cet article :