F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Budget 2014 : danger pour la Fonction publique !

Communiqués

Budget 2014 : danger pour la Fonction publique !

jeudi 12 septembre 2013 par Guillaume Prioux

Les premières mesures pour le budget 2014 commencent à être connues. Ce dernier prévoit avant tout une nouvelle baisse des dépenses publiques. L’Etat, les collectivités et la sécurité sociale sont particulièrement visés puisqu’ils subiront la plus grosse part des économies. Des départs à la retraite ne seront pas remplacés et les dépenses de fonctionnement et d’investissement seront revues à la baisse dans les ministères et collectivités territoriales.

Les ménages seront donc doublement pénalisés puisqu’une nouvelle hausse des impôts est prévue en même temps que la baisse des dépenses de l’Etat et de la sécurité sociale va contribuer un peu plus à la dégradation des services ou prestations qui leur sont rendus ! Les entreprises seront une fois de plus épargnées au nom de la relance de l’emploi. Pourtant, les salariés ne voient pas d’amélioration sur ces 2 préoccupations majeures ! Même la Cour des comptes commence à émettre les plus grandes réserves sur l’efficacité du crédit impôt recherche...

Le gouvernement reste sourd à l’appel qui lui demande de revoir l’ensemble des mesures fiscales pour les rendre justes et efficaces.

Le Premier ministre avait affirmé, lors de la Conférence sociale, que les services publics et la Fonction publique contribuaient au développement économique durable du pays. La FSU demande que cela se traduise dans les actes. La Fonction publique est une chance pour notre pays et non une charge. Si la FSU se félicite de l’investissement en direction de certains secteurs « prioritaires », et notamment celui de l’Education, elle considère que celui-ci ne doit pas se faire aux dépens des autres services publics. En fait, tous contribuent à sortir de la crise économique et sociale et participent aux mutations nécessaires à venir. Ils restent aussi un facteur de justice sociale, d’égalité et de cohésion sociale. Mais à condition d’être confortés...

La FSU intervient dès à présent pour demander aux parlementaires de corriger ce projet de loi de finances. Il faut sortir de la spirale sans fin de l’austérité.

La FSU continuera, dans l’unité la plus large, à permettre l’expression et l’action des personnels pour imposer les choix permettant à la Fonction publique de jouer tout son rôle et aux personnels d’être reconnus et revalorisés dans leurs missions.

Les Lilas, jeudi 12 septembre 2013

Partager cet article :