F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Communiqué des organisations syndicales de la Fonction (...)

Communiqués

Communiqué des organisations syndicales de la Fonction publique territoriale

lundi 18 octobre 2010 par Patrick

Communiqué des organisations syndicales
CGT - FO - FAFPT - SNUCLIAS/FSU - CFTC - SUD-CT - UNSA
de la Fonction publique territoriale
Paris, le 18 octobre 2010

Retraites : dans l’unité syndicale, les agents de la Fonction publique territoriale disent

« NON ! » au projet gouvernemental de réforme des retraites

et exigent l’ouverture de réelles négociations

Composée à plus de 60% de femmes, à près de 80% d’agents de catégorie C et comprenant de nombreux métiers à fortes pénibilité et dangerosité, la Fonction publique territoriale est pleinement concernée par les effets régressifs du projet de réforme.

Les agents de la Fonction publique territoriale l‘ont bien compris et se mobilisent de façon croissante à chaque journée d’action depuis le 7 septembre. Depuis le 12 octobre, dans de nombreuses collectivités, elles et ils sont de plus en plus nombreux à poursuivre l‘action sous des formes diversifiées.

C’est pourquoi, les organisations syndicales CGT FO FAFPT UNSA CFTC SUD-CT SNUCLIAS/FSU de la Fonction publique territoriale appellent les agents :

- A se mettre massivement en grève le 19 octobre et à participer toujours plus nombreux aux manifestations et rassemblements dans le cadre de la journée unitaire d’action interprofessionnelle
- Après le 19, sur l’ensemble du territoire, à continuer d’agir en élevant le rapport de force au plus haut niveau possible, y compris par la grève reconductible là où les conditions sont réunies

Elles appellent enfin à un rassemblement régional de leurs organisations d’Ile de France le jeudi 21 octobre 2010 à partir de 13 heures 30 au Ministère de la Fonction publique, rue de Grenelle à Paris (lieu précis de rendez-vous à confirmer ultérieurement), pour interpeller le ministre Woerth et le secrétaire d‘Etat Tron sur les revendications des personnels territoriaux en matière de retraite, de salaires et d’emploi.

Elles considèrent que le gouvernement doit renoncer à imposer son projet et qu’il doit ouvrir de réelles négociations pour construire l’avenir de nos retraites sur des bases de progrès social.

Partager cet article :