F.S.U.

Infos de l’éducation nationale

Crises de recrutements : des effets dévastateurs

mardi 28 octobre 2014 par Philippe Dupont

La crise de recrutement des enseignants est loin d’être jugulée, bien au contraire. Elle touche le premier et le second degré, même si elle a atteint dans le second degré un niveau particulièrement grave dans certaines disciplines. Dans certains départements des contractuels enseignants sont recrutés pour le premier degré, dans des conditions plus qu’inquiétantes. Dans le second degré la cour des compte a mis en évidence que 7000 emplois budgétaires votés au Parlement n’avaient pas été implantés dans les établissements… faute d’enseignants pour les occuper, même en tentant d’avoir recours à des contractuels.

Les conditions d’emplois et de rémunération, les difficultés croissantes d’exercice du métier sont bien évidemment une raison déterminante. Programmer, sur plusieurs années, une revalorisation des métiers enseignants est indispensable et constituerait un signal fort. Mettre en place des prérecrutements, aider les étudiants qui se préparent aux concours de recrutement sont aussi des mesures urgente à mettre en œuvre.

Faute de telles mesures, une partie importante des créations d’emplois prévues au budget continueront de ne pas trouver preneurs rendant impossible l’amélioration des conditions d’enseignement, la lutte contre la difficulté scolaire, ainsi que la prise en compte dans de bonnes conditions des augmentations d’effectifs d’élèves.

Partager cet article :