F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Éducation prioritaire : garder la même ambition éducative que (...)

Communiqués

Éducation prioritaire : garder la même ambition éducative que pour tous les jeunes !

jeudi 29 septembre 2016

Le rapport « Inégalités sociales » du CNESCO cherche à mesurer et à comprendre les inégalités scolaires notamment par l’analyse des difficultés actuelles de l’éducation prioritaire. Les avertissements et les inquiétudes du CNESCO ont été largement interprétées, notamment dans la presse, comme une condamnation de l’éducation prioritaire jugée inefficace. Certaines de ces interprétations, dans leurs volontés provocatrices, sont injustes pour le travail complexe qui est conduit par les fonctionnaires de l’Éducation nationale dans les secteurs de l’Éducation prioritaire et notamment par les enseignants.

Le rapport pointe une grande constante politique française : réformer l’éducation, sans cesse, sans prendre en compte les résultats de la recherche, sans évaluer les politiques menées. Alors que la lutte contre la difficulté scolaire devrait se centrer sur une plus grande mixité sociale des écoles et établissements, sur des moyens adaptés aux difficultés, sur des pratiques pédagogiques diversifiées et la formation des enseignants, elle reste cantonnée à l’application étroite de tel ou tel point de ces réformes. Le rapport du CNESCO pointe d’ailleurs la nécessité de poursuivre l’amélioration du système notamment en ce qui concerne la baisse des effectifs dans les classes, la formation des enseignants, la scolarisation précoce, le renforcement de la mixité sociale, la formation des personnels …

Pour la FSU, il est nécessaire d’élever le niveau de formation et de qualification de tous les jeunes, sans discrimination, et pour cela il faut « mieux d’école ». L’éducation prioritaire est l’emblème d’un dispositif ambitieux dans ses objectifs mais trop souvent dévoyé dans sa mise en œuvre politique et réglementaire.
La FSU demande une approche des questions d’éducation moins dogmatique et idéologique, davantage de réflexion et de prudence, une approche s’appuyant sur les résultats de la recherche, et sur les personnels, aux compétences professionnelles reconnues et respectées.
Poursuivre l’investissement et l’engagement pour l’Education prioritaire est essentiel pour l’avenir des jeunes qui y sont scolarisés, pour la réussite de tous et pour une meilleure cohésion sociale de la société.

C’est l’engagement de la FSU.

Partager cet article :