F.S.U.

Formation

Élection dans les ESPEs

mercredi 23 octobre 2013 par Francois

La FSU s’est mobilisée ces dernières années pour une
augmentation du nombre de postes aux concours, une
amélioration de la formation des enseignants et des CPE, et pour
qu’une aide financière soit apportée aux étudiants, contre la
réduction des moyens affectés aux IUFM (budget et personnels).

Aujourd’hui, avec la mise en place des ESPE et la réforme des
concours, la formation des enseignants connaît une nouvelle
réforme. Répond-elle vraiment à l’ensemble des besoins de
formation ?

L’ouverture des ESPE s’est faite dans l’urgence, sans garantie de
moyens et souvent sans écouter la parole des formateurs et des
usagers. Le volume horaire de formation a diminué. Les nouveaux
concours et les parcours de formation ne garantissent pas la prise
en compte de toutes les spécificités des métiers de
l’enseignement.

Dans de nombreuses universités, les étudiants sont confrontés à
des exigences d’inscription inadmissibles pour accéder à une
formation leur permettant de préparer les concours. Les étudiants admissibles doivent assumer validation
du M2, préparation des épreuves d’admission et un tiers temps en responsabilité de classe.
La formation à l’entrée dans le métier (pendant les deux premières années d’exercice) disparaît.
Le nombre d’étudiants augmente sans que les moyens correspondants soient accordés.

Non, aujourd’hui, le compte n’y est pas !

Partager cet article :