F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Élections aux commissions administratives de l’Education (...)

Communiqués

Élections aux commissions administratives de l’Education nationale : les syndicats de la FSU premiers !

lundi 24 octobre 2011 par Patrick

Communiqué FSU
Les Lilas, le 24 octobre 2011

Après avoir confirmé sa place de première fédération de l’Education nationale aux élections du comité technique, très loin devant la seconde organisation, la FSU confirme avec ses syndicats sa place de première organisation aux élections des différentes commissions administratives paritaires. En effet, dans la quasi-totalité des CAP, les syndicats de la FSU progressent en pourcentage des exprimés.

La FSU et ses syndicats y voient la reconnaissance d’un syndicalisme unitaire, offensif et porte-parole des personnels. Ces votes marquent aussi le rejet de la politique ministérielle actuelle tant pour les choix budgétaires que pour les mesures et réformes éducatives en cours. Le Ministre doit entendre ce message.

La FSU et ses syndicats regrettent la forte baisse du taux de participation liée aux nombreux dysfonctionnements et à la complexité des modalités de vote qui ont empêché un grand nombre de collègues de pouvoir voter.

Le Ministre porte l’entière responsabilité de cette baisse de participation.

La FSU n’a cessé de dénoncer cette situation.

Elle s’adresse au Premier ministre et au ministre de l’Education pour demander un bilan sur la nature, l’importance et les causes des graves dysfonctionnements constatés mais aussi pour exiger du ministre de l’Education nationale la création d’une commission d’enquête administrative incluant des experts indépendants

La FSU s’adresse également aux groupes parlementaires pour demander une enquête parlementaire sur le déroulement de ces élections.

La FSU et ses syndicats de l’Education remercient les personnels qui ont par ce vote renouvelé leur confiance et leur attachement à un syndicalisme d’action et de propositions. Ces résultats vont permettre dans les années à venir de continuer à porter ensemble les exigences pour défendre les métiers de l’Education et les personnels ainsi que pour transformer le service public d’éducation au service de la réussite de tous les jeunes.

Partager cet article :