F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Espagne : 30 ans en arrière pour le droit des femmes

Communiqués

Espagne : 30 ans en arrière pour le droit des femmes

vendredi 27 décembre 2013 par Guillaume Prioux

L’Espagne s’apprête à restreindre le droit à l’IVG pour les femmes espagnoles.
La reconnaissance de ce droit serait drastiquement réduite aux cas de viol ou de danger grave et imminent pour la mère ou l’enfant.
Ainsi tout est fait pour dissuader voire empêcher les femmes d’avorter : il leur faudrait subir plusieurs expertises et/ou avoir porté plainte.
C’est un cadeau fait à la droite la plus conservatrice et surtout à l’Eglise qui organise depuis plusieurs semaines des manifestations pour obtenir cette loi.
La FSU se bat pour défendre et promouvoir les droits des femmes, dont celui de disposer librement de son corps.
Le droit à l’avortement en est une des reconnaissances les plus élémentaires. Elle s’implique notamment en France pour exiger la (ré)ouverture des centres d’IVG et dénonce les manifestations de SOS-Tout-Petit devant l’hôpital Tenon à Paris.

La FSU est solidaire les femmes espagnoles qui se battent contre la mise en cause de leurs droits, que représente la restriction de l’IVG.

Ne laissons pas l’obscurantisme et l’ordre moral édicter leurs dogmes rétrogrades.

Les Lilas, vendredi 27 décembre 2013

Partager cet article :