F.S.U.

Accueil >

Médias

>

portraits, interviews

>

Francis Lecomte, porte-parole du réseau Migreurop

portraits, interviews

Francis Lecomte, porte-parole du réseau Migreurop

mardi 27 septembre 2016

Pouvez-vous nous présenter Migreurop ?
Migreurop est un réseau européen et africain (46 associations et 53 membres individuels dans 17 pays).
Notre objectif est de défendre les droits des migrantes et migrants (en particulier la liberté de circulation) et de lutter contre l’enfermement des étrangers et la généralisation des camps.

Que pensez-vous des annonces du gouvernement en cette rentrée sur la question des migrants ?
Elles ne répondent en rien aux besoins, ni ne traitent réellement des problèmes. Là où on devrait accueillir, héberger, notre gouvernement ne fait que réprimer : destruction des campements, enfermement, y compris des enfants.
Cette politique est basée sur des mensonges que les médias relaient. Elle amène racisme et xénophobie.
On nous parle de la nécessité de fermer les portes de l’Europe forteresse, face à l’augmentation des arrivées due aux conséquences des guerres. Mais cela ne représente que 0,2 % de la population (seulement 0,12 % en France pour les demandes d’asile).
L’Europe peut tout à fait accueillir dignement ces migrants.

Quels sont les enjeux importants dans le contexte actuel ?
En cette année électorale, les migrants vont être au centre de la campagne, et présentés comme un problème, voire un danger.
Nous devrons continuer à déconstruire les préjugés irrationnels (« il y a trop d’étrangers en France », « ils viennent pour proter de la protection sociale » ) et à être aux côtés des migrants, sur le terrain associatif, syndical et politique.

Liens : www.migreurop.org - www.frontexit.org
Propos recueillis par Grégory Bekhtary

Partager cet article :