F.S.U.

Accueil >

Médias

>

Lu dans la Presse

>

Je 19 au di 22 mai 2011

Lu dans la Presse

Je 19 au di 22 mai 2011

lundi 23 mai 2011 par Patrick

Éducation

http://www.liberation.fr
Au premier abord, on pourrait croire que la maternelle Tourtille, dans le quartier de Belleville (Paris, XXe), fête la fin de l’année. Après avoir traversé un préau barriolé, le visiteur pénètre dans une cour de récré où se dresse une grande table en bois. Là, plusieurs parents d’élèves partagent gâteaux au chocolat et sodas tandis que les enfants slaloment entre leurs jambes. L’ambiance est conviviale mais les mines, pas vraiment réjouies.

http://www.liberation.fr
Fermetures de classes en pagaille, écoles rurales menacées, enseignants non remplacés... « Chaque jour, les parents constatent sur le terrain les conséquences de la politique budgétaire désastreuse », déplore la FCPE - la première fédération de parents d’élèves - qui organise ce vendredi pour la quatrième année consécutive une « Nuit des écoles ».

http://www.lemonde.fr
Le quatrième Forum des enseignants innovants a rassemblé les vendredi 20 et samedi 21 mai 2011 une centaine de participants pour un peu plus de 90 projets présentés. Organisé par le site Internet Le Café pédagogique, soutenu par le ministère de l’éducation nationale et des dizaines d’organisations partenaires, ce Forum réunit des enseignants français du primaire et du secondaire, sélectionnés sur projet.

http://www.francesoir.fr
« Il faut respecter l’école. Ce n’est pas un lieu où on vient regarder avec les copains des matches de foot, pendant la nuit. Ce n’est pas comme ça que les choses se passent et je ne voudrais pas qu’on transforme les écoles de France en foire du caravaning. Tout ceci n’est pas souhaitable. » Ces mots sont ceux d’un ancien ministre de l’Education Xavier Darcos qui avait analysé, non sans mépris, la première Nuit des écoles, organisée par la fédération de parents d’élèves, FCPE, en 2008.

http://www.lesechos.fr
Principal syndicat du premier degré, le SNUipp-FSU a tenté hier de faire monter la pression avec en ligne de mire la préparation du budget 2012. Il organisait à Paris un rassemblement auquel se sont joints des élus et des parents de la FCPE, afin de protester contre les suppressions de postes à la rentrée 2011 - 16.000 dont près de 9.000 pour le premier degré -, entraînant notamment la fermeture de 1.500 classes maternelles et élémentaires.

http://www.lesechos.fr
Les enseignants des écoles sont 71 % à trouver leur métier « épanouissant », mais ils disent manquer de temps pour s’occuper en classe des élèves en difficulté, selon une enquête du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, rendue publique hier.

G8

http://www.lemonde.fr
Plusieurs milliers de personnes ont défilé, samedi 21 mai, au Havre (Seine-Maritime) à l’appel de 34 syndicats, associations et partis politiques de gauche et pour protester contre l’organisation du prochain sommet du G8 à Deauville.

http://www.lejdd.fr
"G8 dégage ! Le peuple d’abord, pas la finance !" C’est au Havre que les altermondialistes et autres militants anticapitalistes ont choisi, samedi, de manifester à l’appel de trente-cinq organisations. Et pour cause…

http://www.humanite.fr
Ce samedi après-midi, une heure ou deux avant le départ de la manifestation « G8 dégage ! », organisée par 34 syndicats, associations et partis politiques, Il n’y a pas un chat sur les grandes avenues rectilignes dans le centre-ville du Havre (Seine-Maritime).

http://www.france-info.com
G8 dégage, les peuples d’abord, pas la finance”, indique la banderole de tête, devant les représentants des 35 organisations altermondialistes, syndicalistes, anti-nucléaires, décroissants, mouvements sociaux, citoyens ou défenseurs de droits de l’Homme. Sur une autre banderole, en forme de globe terrestre gonflable on peut y lire“ Allo le G20 ? Ici le reste du monde”.

Justice

http://www.lemonde.fr
Le Sénat a adopté par 171 voix contre 155 le projet de loi portant sur l’introduction de jurés populaires en correctionnelle, jeudi 19 mai. Sans surprise, la majorité du Sénat – la première des deux chambres parlementaires à laquelle était soumis le texte – a voté pour ce projet présenté en urgence par le ministre de la justice, Michel Mercier, afin de "rapprocher la justice du peuple", tandis que l’opposition a dénoncé un texte "d’affichage".

http://www.lesechos.fr
Les débats étaient prévus pour durer jusqu’à demain soir. Mais le projet de loi introduisant la présence de jurés populaires en correctionnelle a finalement été adopté dès hier midi au Sénat, par 177 voix pour et 155 contre. Si le texte n’est pas modifié par les députés, deux citoyens assesseurs siégeront désormais aux côtés de trois magistrats pour juger non seulement des violences aux personnes, mais aussi de toute une série de délits ajoutés par les sénateurs

Logement

http://www.lesechos.fr
Au mois d’avril dernier, l’OCDE mettait sévèrement en cause les politiques d’aides publiques françaises au logement, pointant du doigt leur inefficacité. De fait, 5,5 % de notre population - soit 3,4 millions de personnes, ce qui n’est tout de même pas rien -vivent dans des conditions précaires. L’excellente revue « Regards croisés sur l’économie » des éditions La Découverte n’est pas moins sévère sur le sujet dans sa livraison de mai.

http://www.liberation.fr
Un an avant l’élection présidentielle, l’UMP cherche-t-elle à vider de sa substance la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbain) ? Ce texte oblige toutes les communes de plus de plus de 3 500 habitants (1 500 en Ile-de-France) à atteindre un quota de 20% de HLM, dans un objectif de mixité sociale.

Pôle emploi

http://www.lesechos.fr
Le directeur général de Pôle emploi, Christian Charpy, a évoqué une situation financière « compliquée et difficile » pour le service public de l’emploi cette année, compte tenu de la baisse de certaines contributions de l’Etat lors d’une audition au Sénat.

Droits et libertés

http://www.humanite.fr
Les propos du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, qui a estimé dimanche que la France "n’a pas besoin de maçons, de serveurs de restaurants" issus de l’immigration alimentent la peur de l’étranger", selon SOS Racisme et l’UEJF.

http://www.liberation.fr
Avant que l’affaire DSK n’accapare l’actualité, Laurent Wauquiez s’était donné une visibilité médiatique en vilipendant l’« assistanat », « cancer de la société française ». Dans son viseur, les allocataires du RSA-socle qui a supplanté le RMI. Le ministre des Affaires européennes avait prétendu qu’« u n couple qui est au RSA […] peut gagner plus qu’un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au Smic ». C’est faux.

http://www.lemonde.fr
La mairie de Paris a écrit aux "Tunisiens de Lampedusa" installés dans le gymnase de la rue de la Fontaine-au-Roi (10e arrondissement) pour les sommer de quitter les lieux, faute de quoi elle demandera leur expulsion au tribunal administratif.

http://www.liberation.fr
La France s’est engagée jeudi avec tous ses partenaires de l’Union européenne à lutter contre la ségrégation et à intégrer les Roms, un an après la polémique provoquée par les expulsions de membres de ces communautés.

http://www.lemonde.fr
A la fin de son congé maternité, Irène Chatrieux, infirmière et psychomotricienne, s’était fait délivrer un certificat de quinze jours d’arrêt maladie pour allaiter son enfant, mais la CPAM l’avait informée de son refus de payer, l’allaitement n’étant pas considéré comme une maladie. Son médecin traitant lui avait alors délivré un arrêt maladie de trois semaines invoquant une dépression post-natale, ce qui avait conduit à une indemnisation de la CPAM.

Chirac

http://www.lemonde.fr
La Cour de cassation a rejeté, vendredi 20 mai, les questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) à l’origine de la suspension du procès de Jacques Chirac dans l’affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris. Par cette décision, la Cour de cassation autorise donc la réouverture du procès de l’ancien président, poursuivi pour vingt-huit emplois fictifs présumés dans son cabinet quand il était maire de Paris.

Espagne

http://www.humanite.fr
A Madrid, les manifestants qui ont pris possession de la place de la Puerta del Sol ont voté la poursuite de cette occupation "jusqu’à dimanche prochain au moins", alors que celle-ci devait prendre fin ce dimanche. La foule des jeunes "indignés" restait mobilisée autour du village de bâches bleues et de tentes, devenu le coeur d’une contestation qui dans la nuit de samedi à dimanche, a encore rassemblé des dizaines de milliers de manifestants dans toutes les villes d’Espagne.

http://www.rue89.com
Juste avant minuit, vendredi soir, la foule dense rassemblée sur la Puerta del Sol, à Madrid, s’est tue. Dans le silence presque complet, des milliers de mains ont fait bruisser l’air lorsque les douze coups ont retenti. C’est avec ce « cri muet » qu’elles ont accueilli la « journée de réflexion » qui précède traditionnellement un scrutin en Espagne.

Partager cet article :