F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

La FSU met en place un observatoire de la formation des (...)

Communiqués

La FSU met en place un observatoire de la formation des enseignants*

jeudi 09 janvier 2014 par Guillaume Prioux

La qualité d’un système éducatif repose en grande partie sur ses enseignant-e-s : c’est sur leur capacité à permettre les apprentissages de tous les élèves, dans leur diversité, que repose en grande partie, la réussite de toutes et tous.

Investir dans la formation des enseignant-e-s est donc une nécessité absolue.

La mise en place d’une formation qui réponde aux enjeux d’une nouvelle étape de démocratisation du système éducatif, est une exigence. Elle doit tenir compte du fait que le métier d’enseignant est un métier de concepteur, à haute responsabilité sociale, qui nécessite un même niveau de qualification à tous les échelons du système éducatif.

Les conditions d’ouverture des ÉSPÉ et la mise en place de la nouvelle la réforme placent, dans toutes les académies, les étudiants, les formateurs et les autres personnels face à de nombreuses difficultés. L’absence de cadrage national et les contraintes budgétaires imposées aux universités (LRU...) posent réellement le problème de la qualité d’une formation, égale sur tout le territoire, et de sa visibilité pour les étudiant-e-s. La FSU a recueilli depuis la rentrée de nombreux témoignages.

Les ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche tentent de cantonner ces difficultés à la mise en place de ces nouvelles structures, et parient sur une amélioration au fil du temps. Ils ont néanmoins reconnu la nécessité de mettre en place un comité de suivi, au sein duquel la FSU aura trois représentants, et qui aura un rôle stratégique et d’orientation, de suivi du développement des ÉSPÉ.

L’observatoire de la FSU a pour enjeu, en s’appuyant sur les témoignages des formateurs et étudiants, d’avoir en temps réel une photographie de la situation, pour alerter les ministères et l’ensemble de la communauté éducative, et pour continuer à porter des propositions alternatives. Il permettra d’être à l’écoute des personnels et des étudiant(e)s, de travailler à recueillir des statistiques fiables, d’alimenter les réflexions du comité de suivi et de faire des propositions pour faire évoluer la réforme de la formation.

Il se fera aussi l’écho des mobilisations dans les ÉSPÉ comme des initiatives porteuses de transformations.

Vous pouvez le retrouver sur : http://observatoire-fde.fsu.fr/

*enseignants et conseillers principaux d’éducation

Partager cet article :