F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

La réforme ne passe pas, manifestons-le !

Communiqués

La réforme ne passe pas, manifestons-le !

mardi 28 septembre 2010 par Patrick

Communiqué FSU
Les Lilas, le 28 septembre 2010

Samedi 2 octobre : encore plus fortement mobilisés !

Après des journées de mobilisations de plus en plus massives contre le projet de réforme des retraites, confortées par le soutien de la population que confirment tous les sondages d’opinion, le gouvernement s’obstine à ignorer le refus de son projet.

Face à ce mépris et à cette intransigeance, l’intersyndicale a répondu immédiatement par deux nouveaux rendez-vous : le 2 et le 12 octobre !

L’avenir de notre système de retraite relève d’un enjeu de société capital et notamment pour les jeunes générations.

Alors que va s’engager, au Sénat, la deuxième phase du débat parlementaire, il est possible de faire reculer le pouvoir. Partout doit s’amplifier la mobilisation. La FSU appelle tous les salariés, les jeunes, les retraités et les chômeurs à faire du samedi 2 octobre une journée sans précédent de manifestations dans tout le pays contre ce projet.

Le gouvernement a perdu la bataille de conviction. C’est désormais le coeur de la réforme qui est rejeté : abandon de la retraite à 60 ans et financement supporté essentiellement par les salariés ! En plus des mesures d’âge communes à tous les salariés, ce projet régressif vise particulièrement les agents de la Fonction publique : augmentation des retenues pour pension, restriction du minimum garanti, fin brutale du droit des mères de trois enfants à partir de manière anticipée, situation des polypensionnés, quasi suppression de la CPA...

Dès samedi prochain, montrons massivement dans la rue que cette réforme ne passe pas auprès des salariés du public comme du privé, des citoyens, et faisons entendre nos revendications.

LA FSU demande aux sénateurs de ne pas voter ce texte injuste. Le gouvernement doit le retirer et ouvrir enfin les négociations nécessaires avec les organisations syndicales pour décider d’une tout autre réforme juste et solidaire.

Pour la FSU il est nécessaire et indispensable de travailler à étendre et généraliser les grèves et manifestations dans tout le pays avant la fin du débat parlementaire. C’est pourquoi, dès après le 2 octobre, elle appelle les personnels à amplifier la mobilisation en préparant la nouvelle journée de grève et de manifestations unitaires du mardi 12 octobre.

Mais d’ores et déjà, samedi 2 octobre : tous dans les manifestations !

Partager cet article :