F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Le gouvernement doit renoncer à s’obstiner !

Communiqués

Le gouvernement doit renoncer à s’obstiner !

jeudi 27 mai 2010 par Patrick

Communiqué FSU
Les Lilas, le 27 mai

Dans un contexte de crise qui inquiète et menace l’ensemble des salariés, des chômeurs et des jeunes, devant les choix, distillés d’annonces en contre annonces, du gouvernement qui s’obstine à retarder le moment de réelles concertations sur l’avenir du système de retraites, les mobilisations ont été fortes sur tout le territoire et dans tous les secteurs. Les salariés du public et du privé ont répondu massivement à l’appel unitaire des organisations syndicales.

La forte participation aux grèves et dans toutes les manifestations organisées aujourd’hui, avec 1 million de manifestants, a montré la détermination des salariés à bloquer des choix injustes et inefficaces.

Le recul de l’âge légal de départ à la retraite est inacceptable. Non seulement il ne répond pas à la question de la pérennité du système des retraites par répartition mais il serait de plus une mesure profondément injuste et inégalitaire pour nombre de salariés, notamment pour les femmes et pour celles et ceux qui ont commencé à travailler jeunes, qui exercent des métiers difficiles, ou symétriquement, ceux recrutés tardivement en ayant des carrières structurellement courtes.

Le gouvernement ne prévoit aucune politique favorisant l’emploi ni améliorant le pouvoir d’achat qui sont pourtant des clés essentielles pour le financement des retraites. L’annonce de la participation des hauts revenus à ce financement demeure symbolique.

La FSU réaffirme avec force qu’il n’est pas acceptable de faire peser sur les seuls salariés le financement du système de retraites !

Alors que le gouvernement refuse de renoncer aux suppressions d’emplois dans la Fonction publique et diminue les investissements publics - autant de mesures qui auront de graves conséquences pour tous les usagers et sur le financement des retraites – la FSU demande fermement au Ministre du travail de faire toute la lumière sur ses intentions en matière « d’harmonisation entre le public et le privé ».

La FSU prévient qu’elle n’acceptera aucune nouvelle dégradation de la situation des fonctionnaires et des agents publics et à commencer par le niveau des pensions.

La journée de grève et de manifestations d’aujourd’hui a montré que la contestation et la colère montent chez les personnels et dans l’opinion.

La FSU continuera à maintenir la pression durant toute cette période pour peser sur les choix à venir du gouvernement.

Partager cet article :