F.S.U.

Accueil >

Médias

>

Lu dans la Presse

>

Ma 28 me 29 juin 2011

Lu dans la Presse

Ma 28 me 29 juin 2011

mercredi 29 juin 2011 par Patrick

Éducation

http://www.lefigaro.fr
L’objectif est de remettre la règle au cœur de la vie scolaire, qu’elle soit connue de chacun des acteurs et de moderniser le système de sanctions. Il s’agit à la fois de mettre plus de fermeté dans le système face à des dérives que l’on observe chaque jour, en systématisant la sanction.

http://www.rue89.com
Beaupréau, ville de 7 000 habitants des Mauges rurales (Maine-et-Loire). Un coin désindustrialisé, où l’on élève des bovins, enclavé, et délaissé par l’Education nationale… Ici, il n’y a ni lycée ni collège publics. Les premiers établissements de la République sont à plus de 10 km. C’est un ensemble catholique privé qui a le monopole.

http://www.humanite.fr
La création de l’Université de Lorraine sous le statut de « grand établissement » pourrait être validée par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, contre l’avis du monde universitaire.

http://www.liberation.fr
La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a ouvert la voie à une session de rattrapage pour les étudiants franciliens de BTS ne pas avoir pu repasser dimanche un de leurs examens, comme le réclament des parents d’élèves.

http://www.lefigaro.fr
Selon le ministère de l’Éducation nationale, le niveau des élèves a progressé depuis l’an dernier. La Rue de Grenelle en veut pour preuve les résultats des évaluations nationales de CE1 et CM2, passées en mai et en janvier derniers. C’est ainsi qu’en CE1, la part des élèves ayant des acquis très solides en français est passée de 44% à 50,79% cette année, tandis qu’en mathématiques, elle a évolué de 47% à 51,6%.

Dialogue social

http://www.lesechos.fr
Tout, ou presque, reste à faire. Trois ans après la réforme de la représentativité, le jugement porté par l’Institut Montaigne et par Entreprise et Personnel (E&P) est sans appel. Dans un rapport présenté aujourd’hui et dévoilé par « Les Echos », ces deux think tanks regroupant les plus grandes entreprises prônent une révolution culturelle pour relancer un système de relations professionnelles « de plus en plus inadapté », sa rigidité se mariant mal, selon eux, aux besoins de réactivité des entreprises et aux attentes de plus en plus individualisées des salariés

http://www.lesechos.fr
Le meilleur, d’abord, comme le « crédit et la bonne image » dont elle dispose depuis à la CGT, dixit un membre de la direction confédérale. Chez FO, elle a laissé un souvenir « à l’image de la réforme des 35 heures : positive, mais contrastée et complexe », résume un pilier de la maison.

http://www.liberation.fr
Cette fois-ci, Xavier Bertrand, le ministre du Travail, s’est bien gardé de se vanter des chiffres du chômage avant leur publication officielle. Et pour cause : ils sont très mauvais. En mai, Pôle emploi a enregistré, en France métropolitaine, 17.700 demandeurs d’emplois supplémentaires en catégorie A, ceux qui n’exercent aucune activité. Soit une augmentation de 0,7% par rapport à avril.

http://www.lesechos.fr
Les optimistes y verront l ‘épaiseur du trait... les pessimistes, au contraire, que la reprise de l ‘économie française est moins bien assurée que certains le proclament. Quant au commun des mortels, il retiendra sans doute le fait que son pouvoir d’ahat a bien été moins dynamique au premier trimestre qu’au cours des derniers mois de l’année.

Santé

http://www.lesechos.fr
Le nombre de patients bénéficiant d’une prise en charge à 100 % pour une affection de longue durée a bondi de 3,9 % en 2009, soit 340.000 personnes de plus. La CNAM identifie des gisements d’économies dans les tarifs hospitaliers et les prescriptions de médicaments onéreux.

Grèce

http://bruxelles.blogs.liberation.fr
Sur fond de grève générale, la Vouli, le Parlement grec, doit se prononcer mercredi sur le nouveau plan d’austérité exigé par l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), pour prix du versement de la cinquième tranche de l’aide de 110 milliards d’euros promise le 1er mai 2010.

http://www.humanite.fr
Alors que débute, aujourd’hui, une grève générale de quarante-huit heures, plusieurs députés Pasok annoncent leur intention de ne pas voter le nouveau plan d’austérité. Athènes, envoyé spécial.

Partager cet article :