F.S.U.

Accueil >

Médias

>

Lu dans la Presse

>

Mardi 5 octobre 2010

Lu dans la Presse

Mardi 5 octobre 2010

mardi 05 octobre 2010

Intersyndicale

http://www.humanite.fr
Bernadette Groison, numéro un de la FSU, a dit être venue à la réunion de lundi avec le mandat de "donner un nouveau rendez-vous dès ce soir", au-delà du 12 octobre. Les grèves reconductibles, "ce n’est pas un sujet tabou", a-t-elle affirmé.

http://www.lepoint.fr
"Plus le gouvernement fait preuve d’autisme et plus la population a envie de montrer sa détermination", a estimé Bernadette Groison, secrétaire général de la FSU.

http://www.lemonde.fr
Le syndicat CGT de la RATP, le premier de l’entreprise publique, a déposé lundi 4 octobre un préavis de grève illimitée à compter du 12 octobre, nouvelle journée d’action interprofessionnelle contre le projet de réforme des retraites.

http://www.leparisien.fr
En attendant, une nouvelle réunion est programmée au 8 octobre. Une occasion que pourraient saisir ceux qui souhaitent faire monter d’un cran la pression. A la RATP, le syndicat CGT, le premier de l’entreprise publique, n’a pas attendu pour déposer, hier, un préavis de grève illimitée à compter du 12 octobre.

Retraites

http://www.lemonde.fr
La réforme des retraites arrive au Sénat à partir du mardi 5 octobre. Gouvernement et majorité multiplient les annonces de compromis lors de l’examen du projet de loi sur les retraites, alors que la mobilisation de la rue contre cette réforme ne faiblit pas.

http://www.lefigaro.fr
Martine Aubry harangue ses troupes. À quelques heures de l’ouverture des débats au Sénat sur la réforme des retraites, la première secrétaire du PS a prévu de rendre visite ce matin aux sénateurs socialistes.

http://www.liberation.fr
Parmi ces amendements, le groupe communiste et du Parti de gauche (CRC-SPG) en a déposé 559, le groupe socialiste 332, le groupe UMP 142, le RDSE (à majorité radicaux de gauche) 83 et l’Union centriste 55.

http://www.liberation.fr
Ce sera l’un des points de la réforme sur lequel le gouvernement est le plus attendu au Sénat, qui examine le projet de loi sur les retraites dès mardi. Celles des femme

http://www.leparisien.fr
Réforme des retraites : pensez-vous que le conflit puisse s’étendre ?

http://www.lefigaro.fr
Souhaitez-vous que le Sénat modifie la réforme des retraites ?

Bouclier fiscal

http://www.rue89.com
L’Elysée savait aussi la réforme du bouclier fiscal inéluctable, mais refusait d’admettre à haute voix la remise en cause de ce symbole, jamais écorné jusque-là, même pas par le RSA. Ce qui a donné lieu à plusieurs épisodes rocambolesques.

http://www.lemonde.fr
C’était un "marqueur", un élément destiné à incarner une politique. Sa suppression n’est désormais plus "taboue", pour reprendre l’expression utilisée, dimanche 3 octobre, par François Fillon sur M6. Le bouclier fiscal, qui a coûté 679 millions à l’Etat en 2009, pourrait être supprimé dans le cadre d’une refonte de la fiscalité des hauts revenus.

http://www.lemonde.fr
Les Etats-Unis préparent, eux, des mesures de relance additionnelles pour prolonger les effets de leurs premiers plans. Outre-Atlantique, comme dans la zone euro, la productivité par salarié a fortement augmenté ces derniers mois, témoignant du rebond de l’économie.

Santé

http://letelegramme.com
Un chiffrage que les syndicats de fonctionnaires refusent de prendre à la lettre. Bernadette Groison, la secrétaire générale de la FSU, précise que les congés maternité et les congés parentaux sont pris en compte dans les calculs. « Quand on connaît la féminisation des secteurs comme l’éducation et la santé, je pense que les chiffres du public et du privé doivent être très proches ».

http://www.lejdd.fr
"Aucune perspective n’est offerte pour améliorer le système de santé alors que les hôpitaux publics sont asphyxiés et que la prévention reste un parent pauvre", poursuit le texte. "Beaucoup renoncent déjà aux soins, mettant en danger leur vie. La situation sanitaire ne peut dans ces conditions que se dégrader", prévient le syndicat. "

Pôle emploi

http://www.lesechos.fr
A l’issue de six mois de négociation à Pôle emploi, l’accord national sur l’organisation et l’aménagement du temps de travail a été signé hier par quatre syndicats (CFDT, CFE-CGC, SNU-FSU et Unsa), a annoncé l’opérateur public dans un communiqué.

Clin d’oeil

http://www.charliehebdo.fr
Démantèlement

Partager cet article :