F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Métiers de l’éducation nationale : des chantiers essentiels à (...)

Communiqués

Métiers de l’éducation nationale : des chantiers essentiels à poursuivre

jeudi 13 novembre 2014

La Ministre de l’Éducation nationale a conclu aujourd’hui un certain nombre de chantiers sur les métiers de l’Éducation.

La FSU a déjà souligné l’importance du dialogue mené depuis plus d’une année sur ces chantiers.
Elle a rappelé que les évolutions nécessaires au système éducatif se font avec et par les personnels. Il est donc indispensable de reconnaître aujourd’hui le travail fait, visible et invisible, de valoriser les missions accomplies, de permettre un exercice des métiers dans de meilleures conditions mais aussi des pratiques nouvelles et de revaloriser les salaires. C’est indispensable aussi pour assurer l’attractivité des différents métiers face à des difficultés réelles de recrutements.

Tous les personnels ont à cœur leur métier et portent l’ambition du service public d’éducation de faire réussir tous les élèves. Le contexte est difficile mais il n’est pas question de renoncer à faire de l’Éducation un enjeu majeur pour notre société ni de renoncer à tout mettre en œuvre pour permettre à tous les jeunes de réussir leur parcours éducatif et d’obtenir une qualification.

Mais si l’Éducation est un secteur reconnu comme prioritaire, les personnels n’en voient pas toujours la traduction dans leur quotidien.
Les chantiers qui se terminent doivent pouvoir se traduire rapidement par des mesures concrètes. Les discussions doivent également se poursuivre car qu’il s’agisse des mesures catégorielles comme du travail et des missions, il reste beaucoup à faire pour les enseignants comme pour les personnels non-enseignants.

Si pour les contractuels la FSU se félicite de la suppression de la clause butoir, demande qu’elle a portée dans toutes les instances, beaucoup reste à faire aussi pour véritablement résorber la précarité et offrir des possibilités de titularisation à tous.

Les personnels, qu’il s’agisse de ceux des premier et second degrés, des inspecteurs, des personnels administratifs, sociaux et de santé, d’orientation et de direction attendent un signal de reconnaissance de leur travail. Il est important de ne pas rater ce rendez-vous.

Partager cet article :