F.S.U.

CDFN des 29 et 30 mai 2012

Motions

par Patrick

Syrie

Après 14 mois de répression par les forces armées de Bachar Al Assad, contre les manifestations du peuple syrien, qui lutte pour sa liberté, un nouveau pas dans l’horreur vient d’être franchi avec le massacre de Houla (92 morts dont 32 enfants). La France, comme d’autres pays, a expulsé l’ambassadrice de la Syrie. La FSU réaffirme l’urgence de solutions prises en accord avec les forces d’opposition principales syriennes pour arrêter ces massacres.

Québec

La FSU soutient les mobilisations au Québec initiées par le mouvement étudiant. Elles démontrent que le désengagement financier de l’Etat et la marchandisation de l’enseignement ne sont certainement pas la voie à suivre. La FSU s’associe à la contestation de la restriction du droit de manifester.

Comores

En 1994, le gouvernement Balladur a décidé d’imposer un visa aux Comoriens des trois autres îles désirant se rendre à Mayotte. Depuis 1994, plus de 4000 Comoriens se sont noyés en tentant d’entrer « illégalement » à Mayotte. La dernière noyade massive date du mois de mai 2012.

L’an dernier, 26 000 Comoriens « sans papier » ont été internés au CRA de Pamanzi et expulsés. Les conditions de vie dans ce CRA ont été dénoncées comme inacceptables par plusieurs associations défendant les droits et libertés. La FSU demande l’abrogation immédiate du décret Balladur.

Brésil

Depuis le 17 mai 2012, au Brésil, les fonctionnaires fédéraux de l’enseignement supérieur sont en grève à l’appel de leur syndicat national : ANDES-SN (Conlutas). Ils se mobilisent en défense de leurs conditions de travail, en défense d’un enseignement public gratuit et de qualité dans leur pays.

Le CDFN de la FSU apporte le soutien plein et entier de la fédération au combat des collègues de l’enseignement supérieur du Brésil et à leur syndicat ANDES-SN (Conlutas).

Partager cet article :