F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Ouverture de négociations pour « l’Avenir de la Fonction (...)

Communiqués

Ouverture de négociations pour « l’Avenir de la Fonction publique » : des attentes à ne pas décevoir !

mardi 07 octobre 2014
Les négociations pour « l'avenir de la Fonction publique » se sont ouverte le 7 octobre.

A un moment où notre société a un besoin important de services publics et de Fonction publique sur l’ensemble du territoire, l’ouverture de ces négociations revêt un caractère majeur.

Il est essentiel en effet de s’attacher à faire évoluer positivement la situation de tous les agents de la Fonction publique, qui doit aussi être valorisée. Car ces négociations ne font pas oublier l’injustice faite à tous les agents de la Fonction publique avec le gel du point d’indice instauré en 2010 et que ce Gouvernement souhaite poursuivre jusqu’en 2017. C’est pourquoi la FSU exige toujours la fin du gel du point d’indice et l’ouverture de négociations salariales.

Rénover la grille indiciaire, améliorer les déroulements de carrière et les parcours professionnels, améliorer aussi les rémunérations des agents, leurs conditions de travail, permettre une mobilité choisie, reconnaître les qualifications, permettre les évolutions des métiers, des missions et des tâches, sur tous ces points les attentes et les besoins des personnels de la Fonction publique sont forts. La FSU demande depuis longtemps l’ouverture de discussions sur l’ensemble de ces sujets, en articulation avec une nécessaire adaptation aux besoins des usagers.

Cependant, la FSU est inquiète du sort fait à la Fonction publique, particulièrement dans le projet de budget 2015 : baisse des dépenses publiques, poursuite du gel du point d’indice, diminutions des budgets des administrations et des collectivités territoriales, diminution des enveloppes catégorielles..., ces négociations ne pourront aboutir sans engagement budgétaire suffisant.

C’est pour porter ses exigences et la nécessité de conduire des négociations salariales, pour permettre les évolutions indispensables aux agents comme au bon fonctionnement du service public que la FSU s’engage dans ces négociations. Cet engagement déterminé n’est pas inconditionnel et le gouvernement devra se montrer à la hauteur de ces exigences.

Ces négociations doivent être enfin l’occasion de conforter la Fonction publique et d’améliorer la situation de chacun des agents.

Profondément convaincue que les services publics et la Fonction publique ont un rôle majeur à jouer dans notre société, la FSU organise une semaine d’actions du 17 au 22 novembre pour la défense et la promotion du service public, et notamment celui de l’Éducation.

Les Lilas, le 6 octobre 2014

Partager cet article :