F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Tribunes

>

"Quand on n’a que l’amour pour parler aux canons, et rien (...)

Tribunes

"Quand on n’a que l’amour pour parler aux canons, et rien qu’une chanson pour convaincre un tambour"

mercredi 23 mars 2016

La FSU tient à exprimer au peuple belge sa profonde émotion et son soutien dans l’épreuve qui le frappe. Elle s’associe à la peine des victimes, de leur famille et de leurs proches ainsi qu’aux hommages qui leur sont rendus.

A Bruxelles comme à Tunis, à Sanaa comme à Paris, à Istanbul comme à Beyrouth, la même haine meurtrière et fanatique fauche des vies humaines et meurtrit les corps et les âmes.
Où qu’ils se produisent, tous ces attentats nous rappellent que les valeurs humaines de vie, de paix, de solidarité, de laïcité et de liberté peuvent être facilement mises à mal par des idéologies sectaires et mortifères.

La FSU croit en l’humain et se battra toujours pour que triomphent la vie, le vivre-ensemble, la démocratie.

Mais les valeurs n’ont de sens que dans le quotidien des uns et des autres. Il est donc nécessaire et urgent de retrouver le chemin de la paix sur la scène internationale, de préserver et de conforter toutes les démocraties. De prendre aussi toutes les mesures qu’elles soient sociales, économiques, culturelles ou éducatives qui permettent à chaque citoyenne et chaque citoyen de se projeter dans l’avenir.

Face à chacun des attentats, les citoyens du monde entier restent déterminés à ne pas céder face au terrorisme et à sa volonté de susciter terreur et angoisse. La FSU continuera, avec toutes les forces progressistes, à lutter contre la peur, le repli sur soi, l’opposition des citoyens entre eux, la stigmatisation. Elle continuera à convaincre que l’espoir et la démocratie sont plus forts que le canon...

Partager cet article :