F.S.U.

Accueil >

La Fédération

>

Les Dossiers

>

Protection sociale

>

Le Social

>

Référencement des organismes de protection sociale (...)

Le Social

Référencement des organismes de protection sociale complémentaires

mercredi 05 novembre 2008
Lettre de la FSU à Xavier Darcos

Monsieur Xavier Darcos
Ministre de l’Education Nationale

110 rue de Grenelle
75700 Paris

Les Lilas le 23 septembre 2008

Monsieur le Ministre,

Alors que se déroulent les opérations de référencement des organismes de protection sociale complémentaire au sein du ministère de l’éducation nationale, et que le choix de /des organismes interviendra prochainement, la FSU, première fédération de l’éducation
nationale tient à attirer votre attention sur son attachement profond, et celui des personnels qu’elle représente, aux conceptions solidaires de protection sociale développées par la MGEN, depuis une soixantaine d’années.

La FSU tient à vous rappeler son souhait, plusieurs fois réaffirmé avec les principales organisations syndicales de l’éducation nationale, du seul référencement de la MGEN, et
de son opposition totale au référencement d’un assureur commercial.
En effet, le référencement d’un organisme complémentaire, dont la logique est
exclusivement lucrative, ouvrirait la voie à une marchandisation de la protection sociale
complémentaire des agents, au détriment de la solidarité, de la cohésion sociale et de la
démocratie sociale mises en oeuvre par la MGEN, comme le prouvent les 3 millions
d’adhérents qui lui font confiance.

Plusieurs ministères ont d’ores et déjà fait le choix de ne référencer qu’un seul organisme
(ministère de l’économie et des finances, ministère du développement durable et
aménagement du territoire, ministère de la justice).
Nous espérons que le ministère de l’éducation nationale dans le respect des valeurs que
nous devons transmettre aux enfants et aux jeunes, saura faire le choix de la solidarité,
celui du référencement de la seule MGEN.

La FSU estime également que le montant des sommes actuellement versées doit être
très nettement revalorisé, afin de constituer une réelle aide de l’employeur public, ce qui
n’est pas encore le cas.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de mes sentiments respectueux.

Gérard Aschieri – Secrétaire Général de la FSU

Partager cet article :