F.S.U.

CDFN des 16 et 17 mars 2010

Secrétariat National de la FSU

par Patrick

A l’occasion de la mise en place du secrétariat national fédéral élargi, comme en a décidé le 6e congrès fédéral de Lille, les principes qui avaient présidé à la création du S.N. dans notre Fédération, sont réaffirmés :

Le secrétariat fédéral est l’exécutif de la fédération ; il est donc responsable devant le Bdfn. Il reste chargé de l’application collective des décisions et du suivi quotidien de la vie fédérale ; il contribue à la préparation des ordres du jour, des documents et propositions pour les Bdfn, dans le cadre défini ci-dessus.

Le SN comprend, outre la secrétaire générale, d’une part 12 membres (11 siégeant au nom de leur syndicat national,1 au titre de la tendance minoritaire la plus représentative), d’autre part,conformément à la décision d’élargissement du congrès de Lille, le ou la trésorier-e, un représentant de la première minorité, 4 représentants des syndicats nationaux dont un hors éducation nationale.

Ces derniers sont, conformément au texte voté au congrès 2010, des « militants-es engagés-es dans les secteurs de travail fédéral dont le-la trésorier-ière. Ceux-ci comprennent un membre issu de la plus représentative des tendances minoritaires et des membres désignés par les syndicats nationaux dont au moins un membre d’un syndicat non éducation. » Ils doivent être membres du CDFN. Ils n’ont pas vocation à représenter un secteur ni au secrétariat national, ni dans aucune instance délibérative. Leur tâche est de contribuer, comme les autres membres du secrétariat national, à la mise en œuvre les décisions prises par les instances délibératives.

Cet élargissement ne modifie en rien le mode de désignation des délégations de la FSU.

Un premier bilan de cet élargissement sera effectué devant le CDFN à l’issue d’une période de 12 mois.

Extrait du thème IV adopté par le congrès de Lille - février 2010

2-4-2 L’organisation au niveau national.
2-4-2-1 Un travail de plus en plus important incombe à la FSU, ce constat se poursuit de congrès en congrès.

Le congrès considère que, pour une plus grande efficacité de la FSU, une réflexion doit être engagée sur l’amélioration du fonctionnement des instances fédérales nationales (congrès, CDFN, BDFN, secrétariat national) et sur le périmètre et l’organisation des secteurs de travail fédéraux.

Dans ce cadre, la FSU doit renforcer, autour du (de la) secrétaire général(e) une équipe fédérale exécutive chargée de mettre en oeuvre les décisions des instances délibératives.

Le congrès confirme la composition actuelle du secrétariat national et décide de l’élargir à un nombre limité de militants-es engagés-es dans les secteurs de travail fédéral dont le-la trésorier-ière. Ceux-ci comprennent un membre issu de la plus représentative des tendances minoritaires et des membres désignés par les syndicats nationaux dont au moins un membre d’un syndicat non éducation.

Le prochain CDFN mettra en oeuvre cette décision.

Secrétariat National

Bernadette Groison – Secrétaire Générale élue au CDFN du Congrès de Lille
Eliane Lancette – Trésorière Nationale élue au CDFN du Congrès de Lille

1. Michel Angot – Snuclias
2. Danièle Atlan – Snuas-FP
3. Roland Ceccotti – Snpes-Pjj
4. Serge Chabrol – Snep
5. Daniel Gascard – Sne
6. Béatrice Gaultier – Snics
7. Jean Marie le Boiteux – Snetap
8. Arlette Lemaire – Snasub
9. Gilles Moindrot – Snuipp
10. Frédérique Rolet – Snes
11. Stéphane Tassel – Snesup
12. Laurent Zappi - EE

Au titre de l’élargissement

1. Noël Daucé – Snutefi
2. Anne Féray – Snes
3. Michel Fouquet – Snep
4. Emmanuel Guichardaz – Snuipp
5. Isabelle Sargeni-Chetaud – EE

19 membres : 11 hommes – 8 femmes

Pour : 87 – Contre : 0 – Abs : 7 – Rdv : 6

Partager cet article :