F.S.U.

Accueil >

La Fédération

>

La F.S.U.

>

Les textes fédéraux

>

CDFN

>

CDFN des 20 et 21 mai 2008

>

Un plan d’action pour la rentrée

CDFN des 20 et 21 mai 2008

Un plan d’action pour la rentrée

En s’appuyant sur les multiples mobilisations de cette année qui ont associé parents, jeunes et personnels et ceci à tous les niveaux du système scolaire de l’université à la maternelle, la FSU considère que la situation dans l’éducation impliquera dès la rentrée que soit mis en œuvre un plan d’action sur la durée associant syndicats, parents, jeunes, associations...

C’est pourquoi elle appelle les personnels à se réunir à la pré-rentrée pour faire le point de la situation et prendre contact avec les parents afin de décider de premières actions (manifestations, rassemblements, occupations nocturnes…) dès les premiers jours de la rentrée. Elle éditera un tract à destination de l’opinion, distribué le jour de la rentrée des élèves, pour accompagner ces initiatives.

Elle proposera et mettra en débat :
- des actions régulières, décentralisées, sur des lieux symboliques, avec souci médiatique, à dates fixes dans les semaines qui suivront la rentrée, en lien avec les parents, les lycéens et étudiants.
- Des initiatives dénonçant les situations anormales (par exemple « cahiers noirs de l’éducation »)
- la construction d’une grève – aussi unitaire que possible – avant la fin septembre, comme un temps fort du plan d’action qu’elle entend poursuivre au-delà.

Elle soutiendra les actions de rétention des évaluations scientifiques dans la recherche lancée pour s’opposer au démantèlement du CNRS et aux menaces sur les statuts des chercheurs et des enseignants-chercheurs.

Elle soutiendra également l’action de rétention des notes initiée dans l’enseignement agricole public.

La FSU appelle à participer à la « nuit des IUFM » du 4 septembre pour une formation des enseignants de haut niveau et la défense du potentiel des IUFM..

Elle proposera l’ensemble de ce dispositif d’action aux autres organisations de l’Education en y intégrant également la perspective, -évoquée lors de la réunion des organisations de l’éducation,- d’une manifestation à caractère national en octobre.

Elle recherchera les convergences pour inscrire ce dispositif dans un plan d’action avec l’ensemble de la fonction publique portant notamment sur les salaires, la défense du statut et les missions des services publics. Ce plan d’action doit également intégrer le recours à la grève unitaire en tenant compte des actions éducation et de la journée internationale du 7 octobre.

La FSU cherchera à élargir la démarche à l’ensemble des services publics, dans le cadre d’une campagne offensive sur ce terrain dès le mois de septembre sous la forme d’un « publiscope » dont la mise en œuvre sera proposée à l’ensemble des fédérations de fonctionnaires lors de la réunion du 16 juillet. La prise en charge de ces questionnaires par les SD de la FSU et les SN doit être l’occasion d’une relance de la campagne d’opinion et de l’appel « Le service public est notre richesse ».

La FSU débattra de l’ensemble de ce plan d’action dans ses instances fin août.

Partager cet article :