Education nationale

PPCR, une avancée qu’il convient de conforter !

jeudi 21 décembre 2017

La FSU a porté, durant toute la période de négociation du protocole PPCR, des propositions pour améliorer le projet initial. Le protocole obtenu, n’est certes pas à la hauteur des pertes subies par les agents de la Fonction Publique, mais pour autant la FSU a estimé que les avancées obtenues représentaient un gain pour tous les personnels.

Le gouvernement d’Edouard PHILIPPE a pris la décision de reporter d’un an le calendrier de mise en œuvre de PPCR. Ainsi tous les agents vont ainsi être impactés et plus particulièrement les personnels de catégorie C et les personnels sociaux. Ce report se double de la décision de recourir à nouveau au gel de la valeur du point d’indice. Ces décisions sont inacceptables car elles représentent un manquement aux engagements et à la parole de l’Etat.

Face à cette décision, la FSU a déposé un amendement au Conseil Commun de la Fonction Publique pour exiger que le calendrier initial soit respecté.

Cet amendement a réuni un vote unanime de l’ensemble des organisations syndicales. Alors que certaines organisations n’ont de cesse de vilipender la signature de PPCR par la FSU, elles s’accordent à réclamer avec nous que l’Etat respecte les engagements. Toutes les organisations syndicales ont donc jugé que ces avancées devaient être mises en œuvre sans tarder. Finalement PPCR, même si ce n’est pas la panacée, représente un gain pour les personnels qu’il convient donc d’engranger au plus vite.